Mon incroyable “visa run” !

4 Permalink

 

Avant à Bangkok, j’avais un job. Maintenant à la place, j’ai un deuxième petit garçon et quelques soucis avec l’immigration. En arrêtant de travailler, j’ai du renoncer à la fierté d’avoir un work permit et un visa non-immigrant “B” (comme Business). Le work permit, il disparaît tout seul, le visa “B”, il faut le transformer en visa “O” (comme quoi, je ne sais toujours pas ?), et pour moi ça n’a pas été une mince affaire.

 

Après quelques coups de fil entre l’assistante de mon mari et l’immigration Thaï et 2 tentatives au bureau de Chamchuri Square où chaque fois on me réclame un nouveau papier, j’apprends que je dois sortir du pays pour obtenir mon visa “O”… Il me reste 4 jours pour le faire, cool.

Deux options :

  • Je prends l’avion vers une capitale de la région où l’ambassade Thaï me fera mon visa. Compter 2 nuits sur place.
  • Je fais un “visa run” à la frontière avec le Cambodge. Je rentre avec un visa de touriste que je fais transformer le lendemain en visa “O” au bureau de Chaengwattana. Compter une journée pleine + une demi-journée.

 

J’ai choisi l’option B : le visa run.

 

Donc le visa run consiste à sortir du pays en courant pour attraper un nouveau visa au vol. A peu près. D’abord il faut trouver une agence qui vous prend en charge All inclusive pour l’aller-retour de Bangkok à Poipet. Il y en a plein sur internet. Donc, choisir celle qui vous prendra en charge le plus prés de chez vous. Moi, j’ai choisi Bangkok Buddy et ils m’ont donné rendez-vous pour 4.30 du matin à Sukhumvit soi 12. Là, dans la nuit, ils vous accueillent, prennent votre passeport et photos et remplissent tous les papiers pour vous, vous n’avez qu’à signer.

 

Mais qui donc sont ces gens qui font des visas run ??

Avant cette grande journée, je me demandais parfois qui étaient ces “visa runners” dont on entend parler quand on vit en Thaïlande. Allais-je faire 8 heures de minibus la tête sur l’épaule d’un vieux baba-cool tout camé qui vit dans le soi Patpong depuis 20 ans (il en serait donc à son 240e visa run) ? Ou bien à côté d’un retraité qui a trouvé l’amour dans le sus-cité soi Patpong et qui essaie donc d’obtenir un visa de résident ? En fait, dans mon mini-bus, il y a de tout. Le vieux baba-cool, le retraité, un stagiaire qui apparemment travaille sans contrat, une “conjointe d’expat” qui n’étant pas mariée est en phase de devenir une experte du visa run, plus quelques gens tout ce qu’il y a de plus normaux et moi, le prototype de la femme d’expat.

 

Déroulement des opérations

5 heures pétantes : le minibus démarre. Alors, se lever à 4 heures du matin pour un visa run, ça n’amuse personne. Donc dans le bus pas de musique Thaï à fond et pas de petit rigolo pour vous demander si vous avez des bons plans pour Khao San Road ou si vous kiffez les fullmoon parties. Tout le monde dort. Déjà ça me plait bien le visa-run.

8h30 : tout le monde descend du bus et un responsable Bangkok Buddy vient nous y accueillir. En 2 mots, il vous explique ce qu’il faut faire : suivre le mouvement. Tout ce qu’il vous reste à faire c’est bien mémoriser sa tête (et aussi de 2 ou 3 personnes de son mini-bus pour se rassurer) et ensuite marcher tout droit, prendre son passeport quand on vous le tend, tendre votre passeport quand on vous le demande, le reprendre et marcher tout droit. Impossible de se perdre. Bien groggy par les heures de mini-bus, j’aime bien le principe : suivre comme un zombie c’est dans mes cordes.

Alors une frontière, pour qui a un peu voyagé, c’est souvent un peu glauque. Comme les jeux d’argent sont interdits en Thaïlande, des casinos ont été construits dans le no man’s land qui sépare le pays du Cambodge. Certains Thaïs accrocs font des aller-retour en bus dans la journée pour aller y parier leur salaire. Donc, un casino décrépi, à une frontière à 8 heures du matin, ce n’est pas très gai. Mais pour les agences de visa run, qui vous ont vendu un package All-inclusive, c’est le meilleur endroit pour vous servir un petit déjeuner en attendant de repasser la frontière. Ça fait patienter le petit groupe pendant que les organisateurs checkent que tous les passeports sont en règle et qu’ils remplissent les arrival cards. Buffet Thaï “All you can eat” dans le sous-sol du casino. Pas la peine de s’étendre sur ce grand moment de gastronomie. Mais comme je suis capable de boire du café en toute occasion, quelle que soit sa qualité, là aussi, je ne suis pas si malheureuse.

10 heures : il faut quitter le buffet Thaï (dommage) et refaire en sens inverse le chemin qu’on a fait une heure plus tôt. De nouveau : tendre la main pour récupérer son passeport en sortant du casino, marcher 100 mètres, rentrer dans le bureau de l’immigration Thaï, tendre son passeport, sourire (ou pas) à la caméra, reprendre son passeport, sortir du bureau de l’immigration, marcher 200 mètres, monter dans le minibus, se rendormir, se réveiller à Asoke, il est 14h, c’est fini. La vie peut reprendre.

 

Conclusion : Une prestation nickel ! L’activité la mieux organisée à laquelle j’ai participé en Thaïlande ! Vous partez pile à l’heure et revenez pile à l’heure, avec exactement ce que êtes venu chercher (le visa). Il vous vendent un package All inclusive et pas de mauvaise surprise, vous n’avez pas à débourser un bath de plus (et pas la moindre occasion). Un modèle pour les tour-operators en Thaïlande !

Photo: Pixabay

4 Comments
  • Madeleine
    May 6, 2015

    Ta description du petit dejeuner est poilante! tu as pris des photos?

    • mytailorisanexpat
      May 7, 2015

      J’aurais du…

  • egil
    May 21, 2015

    C’était pour un visa (2 mois) ou une exemption (30 jours) ?
    La douane vérifie le temps passé sur le territoire thaï ? N’y a t il pas une loi interdisant der ester plus de 180 jours / an en Thaïlande ?

    Je me pose ces questions car j’envisage la même chose cet été pour me donner le temps de trouver du boulot sur Bangkok .

    Merci d’avance de ta réponse !

    • mytailorisanexpat
      May 24, 2015

      Bonjour,
      à part mes petits soucis perso, je ne connais pas grand-chose aux lois Thais sur l’immigration.
      Mais il y a tout ici:
      http://www.thaivisa.com/forum/
      Bon courage !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *