A l’Ecole internationale, c’est la fête tous les jours

7 Permalink

Eugène (3 ans) va à “l’Ecole internationale”, celle qui coûte un bras mais qui vous assure qu’il va suivre un brillant cursus reconnu dans tous les pays du monde. Il y côtoiera tout au long de ses études d’autres enfants d’expats privilégiés de plein de nationalités et ils iront tous à Harvard ensemble. C’est sûrement vrai, c’est ce que le directeur nous a dit le jour où nous sommes allés visiter l’école pour la première fois.

 

Convaincus par ce discours prometteur, comme cadeau pour ses 2 ans, on a cassé notre tirelire et on a inscrit Eugène à l’Ecole internationale. Là, on s’est dit attention, à partir de maintenant fini de rire pour lui, ca va être super sérieux.

 

Quelques semaines après, on a découvert que la matière principale enseignée à l’Ecole internationale c’est “Fêtes et folkores nationaux”. Le credo du directeur c’est “Surtout ne jamais rater la moindre occasion de se déguiser, faire la fête et manger des trucs nouveaux”. Et pour cela, il s’appuie sur deux alliés très forts: le calendrier et les 50 nationalités représentées dans son école.

 

Donc à l’Ecole internationale, on fête tout. On célèbre les différences culturelles, toutes les nationalités et leurs richesses. Depuis la rentrée, Eugène a fêté Halloween, Thanks Giving, Loy Kratong (grande fête Thai), Hanouka, Diwali, Noël, Valentine’s Day et puis Carnaval et Chinese New year la même semaine. Ensuite il y a eu la grand-messe du International day (chaque enfant y représentant son pays), puis deux ou trois autres fêtes dont j’ai oublié les noms. Bien sûr, il ne faudrait surtout pas oublier les anniversaires des enfants (ni celui du roi et de la reine de Thaïlande). Pour chaque fête, on peut (ou on doit, selon la notoriété de la fête en question) venir déguisé, et l’école (ou les Mamans concernées) préparent un snack adapté. Si, par malheur, il y a une semaine sans la moindre fête, le directeur n’est jamais à cours d’idée et hop, il invite les Mamans japonaises par exemple (à moins qu’elles ne se soient invitées elles-mêmes) à donner un cours de sushi aux petits, comme ça sans raison, juste pour le fun.

 

Voilà, en plus donc de son calendrier et de son palmarès de nationalités, le directeur peut également s’appuyer sur le soutien infaillible des Mamans de l’école. Moi, je me félicite que le 14 juillet tombe un 14 juillet, quand l’Ecole internationale est en “summer break”.

 

Photo: Pixabay

7 Comments
  • Corinne
    May 6, 2015

    Ouf! tu l’a échappé belle 😉

    • mytailorisanexpat
      May 7, 2015

      Oui mais qui sait ce qui va me tomber dessus quand le directeur se rendra compte que je ne participe jamais à aucune réjouissance…

  • Yen l'indienne
    June 4, 2015

    Hi hi !
    Ici école internationale en Inde c’est la même chose.
    On fête la rentrée des classes (back to school pic nic), U.N day (united nations day, Gandhi day, Halloween, Diwali, Noël, Valentine’s day, Sports day, il y a aussi la spirit week avec pyjama day, mismatch day, etc…
    les anniversaires, et en fin d’année les fêtes de graduation, end of the year et les pool parties !
    Tout ça uniquement à l’école.

    Je découvre ton blog je vais vite revenir !

    • mytailorisanexpat
      June 5, 2015

      Wha…. le pyjama day ?? Tt le monde va a l’ecole en pyjama ?? Ici, c’est la fête de Graduation ds pas lgtps… J’ai hate !

    • Helene
      August 30, 2015

      hello yen, tu es à Bombay ?
      Parce que si c’est la meme que la mienne, on a aussi twin day, super hero day, school spirit day, enfin tout ça est regroupé dans la meme semaine, la spirit week

      • mytailorisanexpat
        August 31, 2015

        Whahou……… on n’a pas tout ça à Bangkok…

  • Marielle
    September 2, 2015

    Ouh la la, a l’Ecole Francaise de Lusaka, on est contents quand on a reussi a feter le Carnaval et a organiser une kermesse la meme annee…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *