Siam Niramit: la “Thaïlande enchantée”

1 Permalink

Cela nous a pris 4 ans mais ça y est, nous sommes allés voir Siam Niramit, LE spectacle sur la Thaïlande. Cette soirée incontournable pour tous les tour-operators de Bangkok est un immense show qui se joue tous les soirs depuis 10 ans. Sur scène, plus de 60 personnes, des chèvres, des poules, un éléphant, des décors Hollywoodiens en carton pâte… Officiellement, the “Thailand’s Must-See Show”.

 

J’avoue qu’une des raisons pour lesquelles on n’y était pas encore allés c’est que je n’avais jamais compris ou ça se trouvait ni comment on réservait les billets. A Bangkok, je suis très souvent refroidie par ce genre de petits détails (l’autre point qui me paralyse souvent est: “On va mourir de chaud”. Bon là, je n’avais pas cette excuse.). – En bas de l’article, je vous présente comment réserver et y aller.

 

Pas la peine de parler Anglais (ni Thaï d’ailleurs)

D’abord, pour ceux qui ne parlent ni Anglais, ni  Thaï, rassurez-vous ! Il n’y a ni histoire ni dialogues ! Le spectacle est une suite de tableaux qui présentent les différentes époques et régions du pays (Acte 1), ainsi que ses croyances religieuses (Acte 2) et ses fêtes traditionnelles (Acte 3). Si vous y amenez des jeunes enfants non anglophones ou vos beaux-parents lors leur prochaine visite, vous n’allez donc pas être obligé de faire la traduction pendant tout le spectacle.

Qui dit “des tableaux et pas de dialogue”, dit… de la musique ! Attention, mélomanes avertis, s’abstenir. Il va vous falloir supporter 1h30 de musique traditionnelle Thaï, version électrique. Ça, j’avoue que le premier quart d’heure est pénible et puis, on est pris par la “magie du spectacle”… En effet, Siam Niramit c’est un peu Walt Disney au Pays du Sourire. Des beaux décors, des personnages colorés, des tas de trouvailles de mise en scène, des danses… Il y a une petite love story, des scènes de batailles, des moments de poésie, des animaux magiques… bref, tout y est. Franchement, il y a vraiment des tableaux qui sont beaux et sympas.

 

Un minimum de vernis culturel ne fait jamais de mal !

Alors, mon conseil de fille cultivée est que l’on doit plus profiter plus du spectacle si on connaît déjà un peu la Thaïlande et sa mythologie. Si vous venez d’arriver, ne vous précipitez pas pour aller voir le spectacle. Allez visiter des temples, voyagez dans le pays, suivez la formation du Musée national… Si vous voulez emmener des visiteurs, accompagnez les d’abord au Grand Palais et à Wat Po. Si vous n’avez pas le temps, ce n’est pas grave. Les scènes de vie quotidienne dans les villages Thaïs ou les tableaux historiques plairont à tout le monde. C’est surtout la partie mythologie qui semblera un peu étrange si on n’y connait rien du tout. La succession sur scène du Naga, des apsaras qui volent, des différents démons, Dieux et autres animaux magiques risque d’étonner un peu. A mon avis si une licorne violette se glissait au milieu du show un soir, la moitié des spectateurs ne comprendrait pas qu’elle n’a rien à faire là!

Donc, sans aller jusqu’à apprendre le Ramayana par coeur, appréhendez un peu de la mythologie Thaï avant d’aller voir Siam Niramit. Vous apprécierez mieux le spectacle et cela vous donnera l’occasion de pouvoir glisser à l’oreille de votre voisin d’un air cultivé “Lui, c’est le Yaksha Thotsakhirithon, un esprit de la nature qui surveille les trésors” (oui, bien sûr, j’ai du faire une recherche Google pour trouver mon exemple).

Une dernière chose pour ceux qui ont des enfants. Il y a un tableau dans la deuxième partie qui représente l’enfer, et ce n’est pas beau à voir ! Ca dure 5 minutes, la scène est plongée dans le noir et éclairée par des grandes lumières rouges. Il y a des diables, des âmes damnées qui sont jetées dans le feu, d’autres qui sont lapidées… et tout ce petit monde pousse des cris stridents, entrecoupés de bruits de tonnerre. Devant nous, il y avait un petit garçon de 3-4 ans qui a passé ces 5 minutes caché dans les bras de son père. Bon, le reste du temps, il avait l’air ravi.

 

Conclusion: avec un pull, des boules quies, une haute tolérance au carton pâte et la musique d’ascenseur Thaïlandais + armé d’un vrai esprit bon-enfant: une excellente soirée pour tous les âges!!

Quelques points logistiques pour organiser sa soirée:

1/ Pour réserver, pas la peine de réserver.

J’ai passé 20 minutes dans l’après-midi de la veille pour savoir comment réserver mon billet. Apparemment il y a des tas d’agences qui peuvent réserver vos places et vous les livrer (pour moins cher que si vous prenez vos billets sur place). Tellement d’agences qui font ça que je me suis perdue sur le web au milieu de 20 fenêtres ouvertes sur ce thème. Donc, si vous n’êtes pas à 100 THB près (et c’est sympa mais on ne va pas y aller tous les jours), allez-y les mains dans les poches et achetez vos billets sur place. Tim et moi on y était un vendredi soir, la salle est gigantesque et il restait environ ¼ des sièges libres.

Standar site: 1500 THB / Golden site: 2000 THB

2/ Pour y aller, c’est facile.

Si vous y allez en MRT, descendez à la station Thai Cultural Center, là Siam Niramit organise un service de mini-bus (avec leur logo en énorme sur les portières).

Si vous y allez en voiture ou moto: remontez tout Asoke, passer Petchaburi et continuez comme ça tout droit, après la station Thai Cultural Center (celle où vous descendez en septembre pour le Festival de musique), tournez à droite et tout de suite à gauche. Passer le Thai Cultural center (à droite). Siam Niramit est 200 mètres plus loin à gauche. Inmanquable, il y a des immenses panneaux.

3/ Si vous êtes en avance et n’avez pas diné, il y a une option.

Elle n’est pas super certes mais elle a le mérite d’exister. Pour 350 THB, vous pouvez avoir accès à un grand buffet Thaï. La salle est immense et pas très belle, la nourriture n’est pas bonne mais c’est le seul moyen de vous assurer de ne pas mourir de faim pendant le spectacle une fois arrivé sur place. En plus, vous pourrez vous féliciter de vivre dans ce beau pays qu’est la Thailande et de ne pas être un touriste embarqué dans un tour du pays en dix jours et qui se verra proposer le même buffet typique absolument tous les soirs…

www.siamniramit.com

 

1 Comment
  • Yen l'indienne
    June 5, 2015

    Nous avons vu ce spectacle lors de notre voyage en Thaïlande en décembre 2012 et nous avons adoré. Bon je crois que 2 de mes enfants se sont endormis mais c’est parce que nous y sommes allés le lendemain de notre arrivée et voyage + décalage horaire = enfant k.o.
    on les a réveillés pour l’éléphant !
    un beau moment.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *